01 juillet 2018

 

Faire le trou : suite à une attaque, mettre ses adversaires à bonne distance.
 

Julian-Alaphilippe-remporte-la-Fleche-Wallonne

 

 

 


Faire parler la classe : prendre la direction des opérations et dominer ses adversaires, sans qu’ils puissent contre-attaquer.
 

 

 

 

Courir à la pédale : courir sans plus réfléchir, sans considération tactique.

pédales bis

Posté par mastercycle à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2018

Avoir la socquette en titane : avoir la pédale légère, pédaler facile.

 

 

 

 

Se retrouver dehors : être distancé, ne pas tenir le rythme.

 

Wouter_Poels_&_voiture-balai

Faire de la mobylette : profiter de l’aspiration derrière un autre coureur.

aspi

 

 




Mettre un siffleur : choisir un boyau très léger.

boyau

Posté par mastercycle à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2018

 

Être un couraillon : courir sans mérite, sans se distinguer dans les courses.

 

 

 

Faire de la patinette : se laisser porter par la course sans y participer vraiment, tout en donnant l'impression d'être dans le coup.

 

 

 

 

Mettre la barbiche/la chape : devancer d'extrême justesse un adversaire sur la ligne d'arrivée d'une course : il faut quelquefois la consultation de la "photo-finish" pour décider du vainqueur.

weenig-kloden-tour-de-france-gerardmer-2005

 

 

 

 

Mettre la flèche : abandonner une course.

x1080-O-N

 

Posté par mastercycle à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2018

Mettre la grande soucoupe : rouler sur le grand plateau.

 

grand-plateau-50e7a05

 

 

 

 

Monter aux balustrades (expression liée surtout à la piste) : lorsqu’un coureur ne veut pas être doublé, il oblige son adversaire à monter le long de la balustrade et ainsi l'enferme. Cette expression s'applique aussi au coureur, qui veut se donner l’élan nécessaire au démarrage d'un sprint ;des balustrades, il plonge au bord de la piste.
peut s'appliquer aussi sur un sprint d'arrivée sur route quand un coureur ferme la voie à un autre.
 

balustrade piste

photo-1499183328

 

 


Monter avec la grosse : monter un col avec un développement trop grand par rapport à la pente, en utilisant le grand plateau et un pignon relativement petit.
 

 

 

 


Monter d’une jambe : monter « facile », avec aisance malgré la pente. 

quadriceps

 

 

 

Posté par mastercycle à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

 

 

 

 

Ajuster : c'est venir devancer, sur la ligne d'arrivée ou dans les derniers mètres d'un sprint, un adversaire qui était tout près de gagner. « Tu fais le mort pendant deux cents kilomètres et tu viens ajuster toute la meute sur la fin. » (Géminiani).

 

photoFinish

 

 

 

 

 

 

Ramasser les casquettes : ne pas avoir gagné, avoir seulement fait acte de présence sur une course.

Posté par mastercycle à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2017

 

 

Envoyer dans la moulure : relancer la course sans cesse et surtout sans laisser le temps à l'adversaire de récupérer.

 

moulure

 

 

 

 

 

 

Descendre à la cave : tomber du grenier à la cave, exprime un revers de fortune important et subit, une grosse baisse de régime.

 

Posté par mastercycle à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2017

 

 

 

 

 

Visser la poignée : se mettre à rouler très vite et à augmenter cette vitesse à la manière d'un motocycliste qui tournerait vivement la poignée des gaz de sa moto.

 

Piocher : pédaler de façon heurtée et saccadée. On dit également « enfoncer des clous », « pédaler carré », « scier du bois ».

 

Posté par mastercycle à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2017

 

 

 

Fermer la porte : empêcher un adversaire de rentrer dans un groupe. En s'installant le dernier, le long de la bordure de la route, fermer la porte du groupe échappé, ce qui interdit à quiconque de s'intercaler. Faire en sorte, lors d'un sprint, d'empêcher l'adversaire de déborder et d'aller à la victoire.

 

Faire la soudure : rejoindre le premier peloton, cette action permettant le regroupement de tout l'effectif.

soudure

Posté par mastercycle à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2017

 


Chasser la canette : action qui se pratiquait par grosses chaleurs et qui consistait à trouver des boissons rafraîchissantes pendant la course. Ce rôle était surtout dévolu aux équipiers qui n'hésitaient pas à s'arrêter à une fontaine ou même dans un café pour remplir des bidons, ou tout simplement emporter une canette de bière ou de limonade. Cette coutume a tendance à disparaître pour deux raisons : d'abord la course va trop vite, et ensuite, les organisateurs prévoient des ravitaillements officiels en eau fraîche.

 


 
Chatouiller les pédales : pédaler facilement, être en grande forme.
 

 


Compter les pavés : rouler très doucement, par manque de forme.

paves%20destabilises

 


Courir comme un trois et quatre : ancienne expression s'adressant à un professionnel, qui court très mal, qui ne comprend rien au développement de la course, et qui s’y prend comme un jeune amateur de la catégorie 3 ou 4, catégories des débutants.
 

Posté par mastercycle à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2016

 

 

 

 

Courir à la musette : se disait d'un coureur qui n'avait pas de contrat à l'année dans un groupe sportif, et qui était embauché à la course, pour renforcer une équipe. On lui fournissait le ravitaillement et l'assistance technique. Les prix qu'il pouvait gagner pendant la course lui étaient acquis.
 

 

 

 

Brûler le ravitaillement : ne pas prendre la musette tendue par le soigneur au contrôle de ravitaillement. Profiter du ralentissement général pour s'échapper. Cette pratique peut être payante, dès lors que le coureur a pris les dispositions nécessaires pour ne pas être victime de la fringale. 
 

Posté par mastercycle à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]