Tendre le bras à gauche ou à droite à l’horizontale

 

C’est le signe que tout le monde connaît pour tourner à gauche ou à droite.

Lorsque vous tendez le bras, votre bras n’est pas un clignotant ! Il ne va pas rester en l’air pendant toute la manoeuvre.
Donc cherchez le contact visuel avec l’automobiliste et si vous constatez qu’il ne vous regardait pas quand vous avez levé le bras, refaites le geste !

 

Pointer du doigt vers le sol

 

« Attention, obstacle ! il y a un caillou ou un trou ou un objet à éviter »

Ce signe peut être fait par exemple avec la main droite pour le cycliste qui passe à gauche du danger puis avec la main gauche par le cycliste suivant, s’il passe à droite du danger.

 

 

Tendre la main vers le sol et la secouer

 

« Attention, il y a du gravier, du sable, un mauvais revêtement »

Généralement c’est dans le bord, donc il faut s’écarter pour l’éviter ou passer doucement.

 

 

Rabattre sa main derrière droite 1-2x dans le dos

« Attention, écartez-vous ! » ou « tassez-vous »                        

Il y a un obstacle (bord de trottoir, piétons au bord de la route, cycliste plus lent, voiture parquée etc.) et il faut s’en écarter pour passer.

 

 

Passer le bras 1-2 x dans le dos de gauche à droite

 

« Attention, il y a un obstacle en travers de la chaussée (sur toute sa largeur) »

Il faut se préparer à ralentir, à lever les fesses de la selle pour ne pas « taper » sur le l’obstacle.

 

 

Tendre le bras vers le sol, avec la main horizontale qui « presse » vers le sol

 

« Ralentir ! » car ça freine devant ou parce que le revêtement est mauvais (travaux, passage dangereux etc.)

C’est le signe traditionnel utilisé par tous (piétons, automobiliste) pour demander à un véhicule de ralentir.

 

 

Lever la main au-dessus de la tête

 

« Stop ! »

Tout le monde doit s’arrêter ( à un stop, un feu rouge etc.) et souvent on crie en même temps : « Stop ! » pour éviter de se rentrer dedans…