28 mai 2018

montech14 (9)

Posté par mastercycle à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2018

Pastourelle

 

 

J’ai participé le dimanche 20 mai à la 20ème édition de La Pastourelle, raid VTT de 60 km à Salers dans le Cantal.

http://www.lapastourelle.net/pastourelle-course-vtt-randonnee-cantal-salers_fr.html

Cette superbe manifestation propose sur 2 jours des randonnées pédestres, 2 distances VTT et 2 trails, des courses dans la commune pour les plus jeunes. Plus de 5000 participants, deux soirées proposées, une organisation « au top », de la musique à chaque ravitaillement, des bandas, des milliers de personnes qui encouragent sur les parcours, des parcours très exigeants, à faire !

Dédicace aux amis avec qui on a partagé ces 3 jours : Christel, Cédric, Florentin, Pauline, Albin, Christèle, Hervé, Anouck, Sybille, Nathalie, Philippe, Clément, Amandine, Stéphanie, Fulbert, Antoine et Éloïse. Cédric en a particulièrement bavé sur le trail de 53 km, bravo m’sieur !

Et spéciale dédicace en vidéo à mes élèves du CM1 de Cépet avec qui j’étais en classe verte à Sérénac (Tarn) la semaine précédant la Pastourelle, avec qui je fais du VTT à l’école, et qui ont particulièrement donné à Sérénac sur le raid journée (21 km avec 1100m de dénivelé cumulé, bravo les enfants !). J'ai d'ailleurs perdu une bonne trentaine de places, le temps de faire la partie dédicace de cette vidéo ...

https://www.dailymotion.com/video/x6kgcvn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par mastercycle à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2018

vil 2012 (75)

Posté par mastercycle à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2018

stlizier (23)

Posté par mastercycle à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2018

albias (15)

Posté par mastercycle à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2018

 

Être un couraillon : courir sans mérite, sans se distinguer dans les courses.

 

 

 

Faire de la patinette : se laisser porter par la course sans y participer vraiment, tout en donnant l'impression d'être dans le coup.

 

 

 

 

Mettre la barbiche/la chape : devancer d'extrême justesse un adversaire sur la ligne d'arrivée d'une course : il faut quelquefois la consultation de la "photo-finish" pour décider du vainqueur.

weenig-kloden-tour-de-france-gerardmer-2005

 

 

 

 

Mettre la flèche : abandonner une course.

x1080-O-N

 

Posté par mastercycle à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2018

velu ?

 

Idée reçue : « Les cyclistes s’épilent, ce sont de vraies gonzesses ! »

 

Certaines cyclistes sont de vraies gonzesses, c’est un fait puisque le cyclisme féminin existe même s’il est malheureusement, comme le sport féminin en général, trop méconnu car trop peu médiatisé, une autre idée reçue ayant encore de beaux jours devant elle : « Le sport, c’est pour les mecs ! ». Pourtant, le sport féminin mériterait cette reconnaissance quand on voit les performances de nos sportives en équipes nationales, ne serait-ce qu’en jeux de ballons ou pour ce qui nous concerne en cyclisme et particulièrement en VTT.

Les cyclistes ne sont pas des gonzesses même si le mot est aussi bien masculin que féminin, ils s’épilent, c’est vrai pour les professionnels, c’est vrai aussi pour d’autres, et c’est vrai aussi pour des non-cyclistes.

Les cyclistes s’épilent ou se rasent les jambes pour 3 raisons, deux très objectives ou concrètes et une plus subjective :
- Principalement pour faciliter la cicatrisation et les soins en cas de lésion, brûlure, blessure sur chute, incident fréquent.
- Pour faciliter les massages fréquents. Pendant ce soin, les poils sont une véritable gêne.
- Pour l’esthétique (façon calendriers qui s’arrachent à certaines périodes de l’année) : des jambes musclées seraient plus belles sans poils …Cette dernière raison explique qu’un nombre important d’hommes s’épilent les jambes et savent ce qu’endurent les femmes …

 

épilation

Une autre raison beaucoup plus discutable est celle de l’aérodynamisme. Le cycliste recherche la meilleur pénétration dans l’air mais autant chez les nageurs il est reconnu que le poil freine, autant chez le cycliste rien n’est prouvé.

Posté par mastercycle à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2018

 

16 Brouage (19)

Posté par mastercycle à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2018

4 mai

 

Sortie journée avec Marie-Louise et ma classe de CM1. C’est pourquoi je vous invite à cliquer sur le lien suivant pour voir les premières photos :

https://edu1d.ac-toulouse.fr/blogs31/prim-de-paule-cepet/2018/05/05/vtt-a-lecole-et-a-cote-ou-pas-trop-loin-quoique/

Circuit entre Cépet, Labastide-Saint-Sernin, Montberon, Saint-loup-Cammas, Launaguet, Fonbeauzard, Castelginest et Gratentour.
Une belle balade en VTT entre nature et grande agglomération : nous avons emprunté de nombreux sentiers en sous-bois, des chemins ruraux, des petites rues dans les quartiers des communes traversées, des pistes cyclables, etc.
Nous avons roulé en compagnie de Camille, Cédric, Jennyfer et Vivian, résidents du foyer (accompagnés de Bruno, Mathieu et Florence) avec qui nous avons des relations particulières (nous avons reçu en classe en janvier Aurélie et Émilie, accompagnées de Bruno, pour voir ensemble le film « De toutes nos forces » et parler du handicap). Et avec mes élèves, nous avons travaillé en lecture suivie sur le livre « Wonder » dont nous verrons l’adaptation filmée très prochainement.

Un premier objectif était de passer une journée tous ensemble, sur nos VTT, pour découvrir un environnement naturel très proche et parfois méconnu et apprendre de cet environnement.
Il y avait aussi un objectif sportif : être capable, sur une journée, de parcourir une certaine distance, se dépasser par moment pour faire face au relief qui a pu se présenter, maîtriser son vélo, etc.

Nous avons commenté la devise de l’Association Marie-Louise : « Le meilleur sans vouloir l’impossible ».
Nous avons mis en pratique cette devise tout au long de la journée : le meilleur c’est que tout le monde a réussi à « boucler » le circuit et a visiblement pris du plaisir. Sans vouloir l’impossible puisque nous l’avons fait mais en se dépassant par moment pour y arriver.

Nous avons été accueillis dans l’après-midi au foyer de la M.A.S. Marie-Louise pour un goûter surprise qui nous attendait. Très apprécié ce goûter cuisiné sur place.

Mes sorties avec Marie-Louise se font sans prétention, je me dis juste que je prends plaisir à partager du temps avec ces adultes en situation de handicap qui en fait m’apprennent beaucoup. Et si en plus, dans un cadre plus « institutionnel », je peux sensibiliser mes élèves très concrètement au sujet du handicap (mais pourquoi devrions avoir un regard différent parce telle personne ne se comporte pas « comme nous » ou est « marquée » physiquement ?), je me dis que je fais un petit quelque chose de l’ordre de l’utile …

http://www.marie-louise.org/

Je tiens à remercier l’Association Marie-Louise de m’avoir accueilli à ses côtés et de me permettre de poser quelques petites briques « à l’édifice » … J’espère pouvoir continuer.

Aujourd’hui, Jennyfer s’est encore une fois bien amusée sur le tandem (elle est très timide mais s’éclate vraiment sur le tandem, « Allez Jen ! », je ne devrais pas l’écrire mais nous avons tous les deux fait une pointe à plus de 60 km/h dans la descente sur Launaguet). D’ailleurs, nous avons été assez compétitifs face au tandem Bruno/Cédric (même si Bruno est toujours plus que réactif et efficace pieds sur les pédales).
Camille, elle, s’est régalée à discuter avec des mômes, je la connais bien maintenant et m’autorise à lui décerner un BAFA d’honneur …
Vivian, toujours placide, a bien apprécié lui aussi je crois la journée, toujours intéressé par la description qu’on peut lui donner des lieux traversés, il est très organisé, il veut savoir ce qu’on fait, comment on le fait, quoi de plus naturel quand on ne voit pas …
Et Cédric a été toujours aussi volubile, bavard, souriant.

Bravo à tous les trois pour cette journée longue et sportive.

Mention particulière à Mathieu, éducateur, qui a aujourd’hui fait l’apprentissage du pilotage d’un tandem. Pas évident … Un tandem, c’est à la fois un semi-remorque et une formule 1. Attention à l’équilibre, aux virages serrés, à la coordination, et quand tu appuies, ça file !
Celui (ou celle) qui est derrière doit aussi avoir une sacrée confiance en celui qui pilote. C’est déjà une belle performance de monter derrière, bravo donc à nos coéquipiers (un tandem, et moi je le pratique modestement, c’est une équipe, ça ne peut fonctionner correctement qu’à deux).

Quand nous avons quitté le foyer après le goûter, j’ai vu Sofiane, ravi de me croiser (et moi de même !).

La trace du circuit du jour : https://www.visugpx.com/n4XurMqhPc

Rendez-vous le 1er juin toujours avec ma classe et Marie-Louise pour une sortie vers Vacquiers, sa forêt royale et la ferme Vivaldi de Marie-Louise.

 

Superbes photos prises par Jérôme, notre reporter spécial du jour (il est vrai qu'on voit surtout le pilote sur les photos, nous y remédierons dès la prochaine sortie !) :

 

jb (33)

 

jb (45)

 

jb (77)

 

jb (105)

 

jb (116)

 

 

Posté par mastercycle à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2018

 

 

stlizier (14)

Posté par mastercycle à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]