30 janvier 2015

BIK024

Posté par mastercycle à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2015

Lavaur, colombages

Lavaur colombages

Posté par mastercycle à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2015

Filocher : suivre facilement l'allure d'une course.


Gagner à l'emballage : gagner en devançant ses adversaires sur la ligne d'arrivée.

emballage

Mettre la chape : battre son adversaire par le plus petit écart, qui ne représente pas plus de l'épaisseur d'un boyau.


Mettre la flèche : quitter la course discrètement, pendant son déroulement, sans s'arrêter pour attendre la voiture balai et rendre son dossard.

Posté par mastercycle à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2015

Col de l'Arrech

Arrech

Col de l'Arrech

Posté par mastercycle à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2015

 

 

 

Thierry est Charlie, est Jean-Paul, est Pedro, est Habib, est John, est Thuan, est Aaron, est Kouakou, est comme les autres …

« C’est qu’au fond, il n’y qu’une seule race : l’humanité. » Jean Jaurès

Posté par mastercycle à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2015

44776752

Posté par mastercycle à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2015

Hommage ...

charlie vélo

On trouvera toujours Charlie, il aime la liberté et le vélo !

919d3931-f37e-4743-a217-8475886f2d3a

cabu

canard-enchaine-juppe-velo-cabu

charliedopageblog

imagesCAKERUHN

sans-titre

Posté par mastercycle à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2015

La nouvelle année, à deux c’est mieux !

Ceci n’est pas un manifeste contre le célibat ou contre l’isolement, bien que sur ce sujet notre société ait beaucoup à faire …  Mais juste une façon de vous souhaiter une bonne année 2015.

J’ai retrouvé aujourd’hui Sofiane, Vivian et Bruno pour un tour en tandems en forêt de Buzet. Bruno et Vivian ont pu étrenner un des deux superbes VTT tandems que l’association a acheté avant Noël, J’ai roulé avec Sofiane. On a parlé des fêtes, Sofiane est content de la tablette qu’il a reçue en cadeau. Ses parents, frères et soeurs sont en Algérie, il est hébergé ici chez sa tante.
« On fait du sport ! », telle a été sa réponse à ma question « Sofiane, on prend quel chemin maintenant, on y va tranquille ou tu veux prendre le chemin sportif ? ». Nous venions de grimper un bon raidillon et quelques minutes avant nous avions vu tous les deux la terre d’assez près (petite chute en glissade sans gravité …). Nous nous sommes engagés dans une petite descente sinueuse très ludique pour arriver dans un petit vallon que j’apprécie beaucoup dans cette forêt.
S
ofiane a du mal à marcher seul, il a besoin d’appuis, sur le vélo la difficulté est d’arriver à garder le pied sur la pédale, il faut donc bien se coordonner, je ralentis la cadence quand je sens ou qu’il me dit que son pied a glissé … Il faut quand même noter que ses chaussures n’étaient pas trop adaptées à la pratique du vélo et les semelles étaient assez lisses. Je lui ai bien dit de penser à prendre des chaussures de sport. J’avais oublié les pinces à pantalon, même si Sofiane a bien remonté ses chaussettes, le pédalier a grignoté un peu de tissu plusieurs fois …

« Je n’aime pas la boue. », ça c’est moi qui le dis depuis que je fais sérieusement du VTT (grâce à Pierre-Yves, qui va lire ses lignes …), c’est-à-dire depuis 20 ans quand j’ai acheté un beau Orbéa Sherpa acier double-butted équipé en STX-RC et d’une fourche Marzocchi XC 700, j’avais ensuite acheté un Emery Quarto puis je suis tombé très vite amoureux du titane … Ça peut rappeler quelques souvenirs aux passionnés, mes excuses pour cette petite digression pour les autres.
Je n’ai jamais aimé faire du vélo dans la boue, je ne trouve pas ça marrant et comme je suis très attentif à mon matériel, je nettoie (si nécessaire, au moins le petit coup de chiffon) mon vélo après chaque sortie … Sortie dans la boue, beaucoup de travail donc pour entretenir le vélo. Et on prend plus de plaisir sur des chemins secs que gadoueux, d’autant plus sur des chemins qu’on connaît « par cœur » … Et la terre par chez nous est vraiment collante … Donc l’hiver, le VTT est remisé et je sors le vélo de route.
Mais là, c’est différent car la personne qui roule avec moi rigole et prends visiblement du plaisir (Sofiane s’est marré quand on a pris notre petite bûche …), donc ça ne me dérange pas de faire du vélo même si les chemins sont boueux.

 

7janv

Projets 2015 :

- En plus de ces sorties mensuelles, participer avec Marie-Louise à une ou deux randonnées VTT organisées, fil vert toulousain en juin par exemple.- J’ai lancé dans ma classe de CM2 un travail transversal sur le handicap avec comme point de départ le superbe livre « Wonder » qui traite du sujet et que nous allons lire en classe. J’ai proposé à mes élèves d’organiser deux moments de rencontre et de partage avec les résidents de la M.A.S., en mai et juin. Nous avons une sortie VTT prévue en mai, le circuit passe à Gratentour, nous passerons à la M.A.S., nous y pique-niquerons et quelques résidents nous accompagnerons sur le circuit en tandem. En juin nous inviterons les résidents à nous rejoindre à Garidech pour une après-midi sportive adaptée.

À suivre …

Posté par mastercycle à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2015

VTTAE ?

 

vtt-electriques-haibike-sduro-allmtn

 

Idée reçue : « LE VTTAE, c’est de la triche ! »

VTTAE : VTT à assistance électrique, vélo tout-terrain à assistance électrique …

Le vélo à assistance électrique, puisque c’est le terme exact (on est obligé de pédaler quand même) suscite de nombreux débats : « C’est pas du sport ! », « C’est de la triche ! » …
C’est pour moi une très bonne solution pour tous ceux qui vont travailler en vélo ou qui aimeraient y aller mais qui n’ont pas envie d’arriver moite et transpirant au travail.
C’est aussi un bon truc pour ceux qui ne pédalaient pas avant et qui se disent qu’avec un VAE, ils découvriront une nouvelle façon de se promener.

Par contre gros souci question sécurité : on prend très facilement de la vitesse, ça décélère assez vite aussi mais plus de poids et plus de vitesse augmentent la distance de freinage et diminuent les réflexes … Ça demande une nouvelle façon de conduire, il ne faut surtout pas en agglomération se laisser griser par la vitesse.

Pour les VTTAE, mon ami Christophe, patron du magasin Culture Vélo à Blagnac que je vous recommande chaleureusement (allez-y de ma part ; Christophe, si tu lis ces lignes …) est fan et affirme que le côté sportif n’est pas diminué : tu peux régler le degré d’assistance et donc pédaler fort ou gros si tu veux. Je suis assez curieux malgré tout même si pour moi ça change l’ « esprit » vélo (un vélo c’est une machine à moteur exclusivement humain), c’est aussi une machine assez lourde à manipuler, tu dois gagner en stabilité mais pas en maniabilité, c'est un peu une moto ...
Et après tout, chacun sa pratique, c'est comme pour les roues, si je veux continuer à rouler en 26", pourquoi chercher à tout prix à me vendre du 27,5" ou du 29", quels qu'en soient les caractéristiques ou avantages ! Et si tu veux rouler en 29", vas-y, fais-toi plaisir ! Si le marché existe toujours pour le 26", si le pratiquant en demande toujours, que les fabricants continuent d'en fournir ... Le VTTAE peut permettre à certains d'accéder en des lieux qui leur seraient sinon inaccessibles, attention au respect des autres pratiquants et surtout au respect des terrains naturels traversés.

P’t’ben qu’oui, p’t’ben non quoi …

Posté par mastercycle à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2015

Du côté de Rabastens

 

 

Rabastens

 

Du côté de Rabastens

 

Posté par mastercycle à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]