Celle-là, je la (re)publie régulièrement, je ne comprends toujours pas pourquoi autant de cyclistes (quels qu'ils soient, on peut y ajouter les pratiquants de planches ou patins à roulettes et les trotinettes) ne portent pas de casque ...

Idée reçue : « Je sais faire du vélo, j’ai pas besoin du casque ! » (« Et mes enfants non plus, même s’ils ne savent pas en faire ! » mais maintenent c'est obligatoire pour les mons de 12 ans)

Quelques statistiques …
Les traumatismes crâniens sont les maux les plus courants dans les accidents de vélo.
85% des cyclistes tués en 2003 ne portaient pas de casques ; 66% des décès ont été causés par un traumatisme crânien.
Le port d’un casque peut réduire le risque d’une blessure à la tête de 85%.
Le port d’un casque peut réduire le risque d’un traumatisme crânien de 88%.
75% des accidents mortels de vélo auraient pu être évités avec le port de casques de vélo.

Pour ma part, même en ville, même si la principale source d’accident est la voiture (en victime ou en tort) et pas la chute proprement dite, le choc crânien est toujours possible.
Dans un véhicule à 4 roues, les protections sont multiples : carrosserie, ceinture, airbag, … Sur le vélo, rien, et ton crâne sera toujours moins dur que le sol, le poteau ou la bagnole en face.

La chute en vélo, l’accident, peut survenir à n’importe quel moment, même à très faible allure.

Pour moi, le casque ne doit pas être obligatoire, il est tout simplement vital. Et malheureusement pour ceux qui n’en portent jamais, il sera toujours trop tard pour le comprendre.
Et quand j’entends ou que je lis certaines associations d’usagers militer contre le port du casque ou contre son obligation, je ne comprends pas ! Ce n’est pas parce que le vélo est employé comme moyen de transport en ville ou de façon « pépère » que le risque de choc crânien n’existe pas ! Pour moi, c’est suicidaire.

Vous me direz « bon, à ce compte-là, on met aussi les genouillères, les coudières et le reste ! ». Une fracture du bras n’est pas mortelle …

Je ne dis pas là que faire du vélo est dangereux, j’en fais sur chemins et routes, et j’en fais avec mes élèves. J’ai pris quelques belles gamelles, je n’ai jamais eu d’accident de la route, et j’ai été 2 ou 3 fois bien content d’avoir un casque sur la tête. En VTT, le casque protège aussi des branches, une branche peut faire un joli trou dans le casque, donc dans la tête …

La pratique cycliste n’est pas une pratique risquée, c’est le comportement du cycliste et des autres usagers de la route qui créent le risque ou le danger. Et plus y aura de vélos sur les routes (j’évite pour ma part les nationales et les grosses départementales, il y a assez de petites routes pour se faire plaisir) et surtout en ville, moins il y aura d’accidents avec les vélos (s’ils ne sont pas en tort) car les autres usagers s’éduqueront naturellement à partager la route.

 

casque