chasse 1

 

Ouverture de la chasse dimanche.

 

Je n’irai pas faire de VTT dimanche.

 

Pourquoi ?

 

J’ai croisé beaucoup de chasseurs lors de mes balades VTT, je me suis souvent arrêté pour discuter un peu, la grande majorité était bien loin de la caricature du chasseur qui a bien picolé de bon matin et qui tire sur tout ce qui bouge. Par contre, peu nombreux sont ceux qui « cassent » le fusil (excusez-moi amis chasseurs, je ne connais pas le terme technique exact pour signifier le fait d’ouvrir le canon du fusil par sécurité quand on marche) par sécurité. J’en ai rencontré aussi qui râlaient au passage de ces putains de vététistes, et même une fois un m’a menacé de son fusil, alors que je n’étais pas dans une propriété privée … Et même …

 

chasse 4

 

J’ai traversé plusieurs battues sans problème en discutant d’abord avec les chasseurs en poste qui avertissaient leurs collègues. Une autre fois, pour ne pas gêner la battue, j’ai fait un petit détour par le goudron, en toute convivialité et civilité.

 

Malgré tout, un fusil de chasse est une arme, qui peut tuer et qui a déjà tué, et des chasseurs cons, il y en a proportionnellement autant que des vététistes cons (vous savez, ceux qui passent à fond en descente sur les sentiers de randonnée en montagne, en insultant presque les piétons et à cause de qui on nous ferme les chemins) ou que des promeneurs cons ou des agriculteurs cons (nous sommes en démocratie, donc le con est présent partout), et un chasseur con qui va tirer sur tout ce qui bouge, ça existe et ça a déjà tué …
Le chasseur con sera quand même plus dangereux que le vététiste con qui lui sera plus dangereux que le piéton con, c'est pas con con ! (Le deuxième con c'est parce qu'à Toulouse, on dit souvent con à la fin des phrases, ça rend mon message plus vivant).

 

 

 

 

 

 

 

chasse 3

 

chasse 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et même sans ça, cela ne me gêne pas de ne pas prendre de risques et de laisser pour un ou deux week-ends la place libre à ces autres amateurs de la nature et de la campagne, même si je ne partage pas leur loisir.

 

 

 

En VTT, je m’arrête toujours lorsque je croise un piéton ou un cavalier sur un chemin étroit, et au moins je ralentis visiblement s’il y assez de place. Et je ne comprends pas que randonneurs, vététistes et chasseurs se bouffent le nez, nous avons en fait des pratiques très proches, qui n’usent pas les chemins, contrairement (excusez-moi encore) aux chevaux, motos, quads ou autres engins motorisés non musculairement.

 

Donc dimanche, si la météo le permet, ce sera vélo de route …

 

Bonne chasse ! Et bonne chance aux lièvres, chevreuils, lapins et autres que j’ai croisés récemment … Même si un bon civet de lièvre ou un pâté de sanglier me font grand plaisir. Je ne crache pas dans la soupe.

 

chasse 5